Les Invalides (10 nov) – Les Amis du Château de Fontainebleau

Les Invalides (10 nov)

5 octobre 2021

Mercredi 10 novembre 2021

Avec Vincent DELAVEAU, conférencier.

L’hôtel des Invalides, réalisation la plus ambitieuse de Louis XIV à Paris, était destiné à la fois à héberger les soldats invalides et à manifester la gloire et le rôle du souverain. Cette visite vous fait découvrir l’aboutissement de cette double intention et l’histoire de cette prestigieuse institution.

En 1670, Louis XIV signe l’édit de création de l’hôtel royal des Invalides destiné, comme son nom l’indique, à héberger les soldats qui ne sont plus en état de servir. Les vastes bâtiments répondent donc d’abord à des besoins pratiques. Cependant, ce palais des soldats doit aussi marquer le paysage urbain et manifester le prestige du roi et la puissance de ses armes. Dans les décors du Grand Siècle, cette visite permet de découvrir l’histoire et la destinée de cet ensemble monumental hors du commun.

L’architecte Libéral Bruant a d’abord conçu un vaste ensemble de bâtiments pour accueillir les chambres, les réfectoires, l’administration et des manufactures destinées à occuper les soldats. La régularité et la sobriété de l’architecture semblent relever à la fois du couvent et de la caserne. Les étonnantes lucarnes sculptées de la cour d’honneur, toutes différentes, animent ce vaste espace en célébrant la gloire militaire du roi. Jules Hardouin-Mansart prend le relais de Bruant et complète l’ensemble par la construction de deux églises, l’une pour les pensionnaires, vaste et lumineuse, l’autre pour le roi, coiffée d’un gigantesque dôme. Son architecture audacieuse et ses riches décors peints et sculptés forment aujourd’hui le digne cadre du tombeau de Napoléon.

Si l’institution nationale des Invalides existe toujours, une grande partie de l’hôtel est aujourd’hui affectée au musée de l’armée. Cette visite sera aussi l’occasion d’une flânerie dans les salles récemment restaurées, notamment les anciens réfectoires des soldats. Vous découvrirez ainsi quelques trésors des collections, comme les armures de la Renaissance, une spectaculaire bombarde-mortier venue de Rhodes, des armures de tournoi, des arquebuses richement ornées, des casques au décor délirant ou encore une somptueuse couleuvrine d’apparat, véritable hymne à l’amour.

RV à 14h15 devant la billetterie près de l’église du Dôme.  Prix : 28 €  20 personnes max. Renseignements et inscriptions au pavillon des Vitriers. L’inscription ne sera définitive qu’à la réception du règlement.