2013 : deux projets pédagogiques pour les classes de CE2 et de cinquième – Les Amis du Château de Fontainebleau

2013 : deux projets pédagogiques pour les classes de CE2 et de cinquième

11 juillet 2013

Dans le sillon de l’enseignement de l’histoire de l’art, deux actions ont mobilisé, durant le printemps, l’équipe des projets éducatifs des Amis.

Pour dix classes de CE2 des écoles primaires de Fontainebleau, les belles eaux du château ont été, tout ce printemps, le thème de visites-promenades. Depuis quatre ans ces rencontres avec des scolaires, organisées en lien étroit avec le Service Pédagogique du château, rencontrent l’adhésion unanime des directrices d’école et des enseignants. Cette année, la Mairie de Fontainebleau a généreusement accompagné notre projet, permettant d’offrir à chaque enfant documents et goûters fort appréciés.

Belles eaux : Initier les élèves à l’histoire du château, au rôle de chaque souverain dans son développement, tout autant que leur apprendre à regarder la silhouette déliée de Diane chasseresse régnant sur sa fontaine ou la géométrie savante du Grand Parterre, tel est le but poursuivi par les Amis responsables de ces projets. Ainsi, des sources au canal d’Henri IV, des fontaines des frères Francini au grand parterre entourant les bassins de Le Nôtre, quatre siècles d’embellissement et d’ingéniosité hydraulique ont été expliqués aux jeunes visiteurs. Malgré le temps peu clément ce printemps, les classes ont passionnément arpenté les Jardins sous la conduite des conférencières, avant de se regrouper autour de la Fontaine de Diane ou sur les marches du palais pour leur goûter… n’oubliant pas, à leur retour, de nous remercier avec des mots et des dessins charmants :

«  je vous remercie infiniment pour votre invitation et votre explication », « merci monsieur le fontainier et les autres amis du château », « j’ai beaucoup aimé, surtout votre gentillesse », « chers amis du château, merci pour cette belle visite. Merci, monsieur le fontainier pour nous avoir laissé voir le château d’eau ».

 

 

Comment ne pas se sentir encouragés à poursuivre ?  Dès à présent, avec les directrices d’école et le service pédagogique du château nous construisons un nouveau projet d’éducation artistique. Travaillé durant l’année scolaire, il trouvera son point d’orgue  lors du  prochain Festival de l’histoire de l’art,  ce qui  permettra aux enfants de se sentir concernés par le programme proposé au  jeune public, et même de se découvrir acteurs dans le déroulement des journées du festival.

Autre apport, autre ambiance dans les collèges de Meaux, Morêt, Fontainebleau, Bois le Roi et Paris : A la demande de professeurs d’histoire mais aussi de ceux d’art plastique, s’appuyant sur un diaporama au dosage millimétrique, les Amis ont présenté à des classes de cinquième dont le programme d’histoire comprend un grand chapitre sur la Renaissance, François Ier et Fontainebleau, son séjour favori (Voir le résumé de notre présentation aux collégiens (2013)). Le savaient-ils, nos élèves ? Rosso et sa galerie et « les plus beaux ornements qui se puissent voir », la bibliothèque royale, les bronzes venus du Vatican avec le Primatice, la Joconde quelques temps dans l’Appartement des bains, tout cet ensemble a contribué à faire de Fontainebleau « la nouvelle Rome ». Le prestige de ce mécénat royal s’étendait alors sur l’Europe, fil rouge de l’exposition « Le Roi et l’artiste » que plusieurs classes sont venues voir en suite de nos interventions. Quel bonheur de faire rayonner le château dans les salles de classes qui ne peuvent pas en profiter. « On en redemande » nous ont dit les professeurs.

Quoique limitée à quelques collèges, par modestie et prudence, cette expérience novatrice, presque missionnaire, a rencontré un vif intérêt des inspecteurs d’Académie, d’autant qu’elle s’est inscrite en transversale de l’enseignement de l’histoire et de l’histoire de l’art. Au moment où le château de Fontainebleau accueillait pour sa troisième édition le Festival de l’Histoire de l’art et ses 20 000 visiteurs, ces interventions dans les collèges paraissent   remplir, concrètement, l’objectif de transmission du savoir culturel auprès des jeunes assignés, entre autres, aux grands lieux patrimoniaux. Fontainebleau et ses mille ans d’histoire, Fontainebleau et ses 40 000 objets d’art recensés parait être vraiment le « cœur de cible » de ces disciplines croisées.

Aussi, approfondissant le travail avec le Service pédagogique du château, et même sans le support de l’exposition, nous pensons renouveler ces interventions l’an prochain, conscients d’aider le château à mieux faire briller l’inépuisable éclat de la Renaissance à Fontainebleau.