Exposition “La Maison de l’Empereur”, le 27/05

Lundi 27 mai 2019

Manufacture impériale des Gobelins, d’après Gioacchino SERANGELI,

Napoléon Ier reçoit au Louvre les députés de l’armée après son couronnement, le 8 décembre 1804
1809-1815, tapisserie, Mobilier national © Isabelle Bideau

Visite privée, réservée aux Amis du château, et menée par Christophe Beyeler, conservateur en chef du patrimoine, chargé du Musée Napoléon 1er à Fontainebleau.

Cette exposition, conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal avec la participation du château de Fontainebleau et le soutien exceptionnel du Mobilier national,  présentée dans la salle de la Belle Cheminée récemment restaurée, convie le visiteur à revivre les fastes des palais impériaux et de la Cour.

Le 18 mars 1804, Napoléon Bonaparte, premier Consul est proclamé « Empereur des Français ».

Tout au long de son règne, le souverain est entouré par une « Maison » digne de ce titre. Officiers dévoués et fidèles serviteurs organisent au quotidien la vie publique et privée de Napoléon 1er et contribuent au rayonnement du régime. Véritable instrument politique cette « maison de l’Empereur » est chargée d’encadrer la vie de cour, d’administrer le domaine de la Couronne et d’assurer la mise en scène du pouvoir.

Les six grands officiers civils de la Couronne sont évoqués : le Grand maréchal du palais, le Grand Aumônier, le Grand maître des cérémonies, le Grand chambellan, le Grand écuyer et le Grand veneur.

Portraits, habits de cérémonie et somptueux objets d’art vous sont présentés dont certaines acquisitions récentes… Des pièces uniques font le voyage à Fontainebleau pour la 1ère fois : meubles, tapisseries, pendule…

Attention, rendez-vous à 14h50 dans l’aile Louis XV.

25 personnes maximum. Renseignements, inscriptions et règlement au pavillon des vitriers (13€)

Illustration : Manufacture impériale des Gobelins, d’après Gioacchino SERANGELI, Napoléon Ier reçoit au Louvre les députés de l’armée après son couronnement, le 8 décembre 1804 (détail) 1809-1815, tapisserie, Mobilier national © Isabelle Bideau