16 novembre 1700: Philippe d’Anjou devient roi d’Espagne

En ces jours de novembre 1700, c’est une décision historique qui est prise à Fontainebleau, puis annoncée officiellement à Versailles le 16 novembre. Le roi d’Espagne, Charles II, sans descendant, a désigné Philippe d’Anjou le petit fils de Louis XIV pour lui succéder à sa mort à la couronne d’Espagne, s’opposant aux projets des princes autrichiens, néerlandais ou anglais.   Louis XIV va-t-il accepter ?

« La dépêche annonçant le décès du roi arriva le 9 novembre à Fontainebleau où résidait la Cour. Le roi dina calmement, contremanda la chasse qu’il avait programmé et réunit le conseil d’en haut à trois heures dans le cabinet de travail de l’appartement de Madame de Maintenon » (Ch. Petitfils). Près de lui quelques ministres dont les opinions divergent, et son fils le Grand Dauphin qui souhaite avec fougue et passion céder à son fils « l’héritage espagnol » venu de sa mère, la reine Marie Thérèse. Deux jours de discussion sont nécessaires. La décision est prise à l’unanimité, mais Louis XIV sort de l’appartement en silence et quitte Fontainebleau le 15 dans la matinée pour retourner à Versailles, sans rien en dire.

« Le 16, et ce fut ce jour-là, que, selon le marquis de Sourches, se passa la plus grande et la plus extraordinaire scène qui se fût jamais passée dans l’Europe, à son lever, le roi fit venir le duc d’Anjou et l’ambassadeur d’Espagne et s’adressa à l’assistance : « Messieurs, voilà le roi d’Espagne !… puis se tournant vers son petit-fils « Soyez bon espagnol, c’est présentement votre premier devoir mais souvenez-vous que vous êtes  né français pour entretenir l’union entre les deux nations

 Mais si le roi avait joué de main de maître pour imposer son petit-fils comme roi d’Espagne, il n’avait pas désarmé les ambitions du triumvirat qui cherchait à se venger, ce qui explique l’engrenage interminable des guerres tragiques qui s’en suivirent.

Baron Gérard: Proclamation du duc d’Anjou, roi d’Espagne sous le nom de Philippe V, le 16 novembre 1700.