Gérard TENDRON, Président de la SAMCF – Les Amis du Château de Fontainebleau

Gérard TENDRON, Président de la SAMCF

3 décembre 2013

La Société des Amis et mécènes du château de Fontainebleau (SAMCF) a tenu son assemblée générale annuelle au château de Fontainebleau le 23 novembre dernier, en présence de Mme Manguin-Dufraisse, sous-préfète de Fontainebleau.

 

Le président du Conseil général, Vincent Eblé avait tenu à être présent, tout comme le Maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux. Ils ont tous les deux souligné dans leurs interventions, le rôle important joué par la SAMCF dans l’appui qu’elle apporte au château en accompagnant ses grandes manifestations, en faisant connaître par ses publications l’histoire du château et les richesses de ses collections, en aidant par le mécénat les acquisitions et les restaurations souhaitées par le château. Le président de l’établissement public, Jean-François Hebert, qui s’en est aussi félicité, a présenté les grands projets du château pour les années à venir. Après le rapport moral du président de la SAMCF et le rapport financier du trésorier, M. Gérard Tendron a fait une conférence sur le thème « Fontainebleau, domaine de chasse des souverains », qui lui a permis de présenter le dossier qu’il a réalisé, sous ce titre, pour la SAMCF.

 

A la suite de cette assemblée générale, qui a réuni de très nombreux participants dans la salle des Colonnes, le Conseil d’administration de la SAMCF a porté à sa présidence M. Gérard Tendron. Il succède à M. Benoît d’Aboville, ancien Ambassadeur, qui n’a pas souhaité se représenter.

 

M. Gérard Tendron, Ingénieur général des Eaux et Forêts, est bien connu des bellifontains, pour avoir été dans les années 1980, Directeur de l’agence de l’ONF de Seine et Marne et également élu local pendant dix-huit ans, Conseiller municipal avec Paul Séramy et Adjoint au Maire, chargé des finances, avec Paul Dubrule. Il est actuellement Secrétaire perpétuel de l’Académie d’agriculture de France.

 

Très attaché au château, au patrimoine architectural et artistique qu’il représente et à son environnement forestier, il se dit prêt à contribuer à son rayonnement, à sa conservation, à sa restauration et à sa mise en valeur, à la diffusion du savoir autour de son histoire et de ses collections.

 

Il considère que la SAMCF est une très belle association qui, depuis sa création, il y a sept ans, s’emploie activement à remplir, dans l’intérêt général, les missions qu’elle s’est fixée, et conduit de multiples actions, à la satisfaction de ses membres et des responsables du château.

 

Elle est riche de son millier d’adhérents qui lui apportent leur soutien et participent à ses actions.

 

 Elle est surtout forte, grâce aux nombreux bénévoles qui ne ménagent pas leur temps, leur énergie, leur savoir, leur gentillesse pour accueillir le public à sa permanence, le pavillon des Vitriers ; pour publier des documents de belle facture qui participent à une meilleure connaissance du château, de ses œuvres d’art, de ses jardins ; pour transmettre leur savoir auprès des jeunes grâce à son site éducatif et à des animations auprès des scolaires ; pour accompagner les manifestations organisées par le château : nuit des musées, journées du patrimoine, festival de l’histoire de l’art, notamment ; pour aider le château par des actions de mécénat.

 

Avec le Conseil d’administration, en partie renouvelé, il souhaite que l’association se projette dans l’avenir en précisant les missionsessentielles que la SAMCF doit  remplir, afin de répondre au mieux  aux attentes de ses adhérents et des responsables du château, et définisse les évolutions à mettre en œuvre pour améliorer sa gouvernance et atteindre une meilleure efficacité.

 

Le rayonnement de l’association et sa notoriété méritent d’être développés. A l’échelle du « pays de Fontainebleau », en s’appuyant davantage sur les associations et les institutions locales. A l’échelle nationale, voire internationale, aussi. Ce qui passe par des partenariats avec d’autres associations, la diffusion étendue de sa lettre d’information et de ses publications, une meilleure connaissance de son site internet, l’organisation d’évènements (conférences, visites…), tous moyens de nature à générer de nouvelles adhésions.

 

Le mécénat, mission essentielle de l’association, devra être développé ce qui suppose la reconnaissance d’utilité publique de l’association, à laquelle le nouveau président souhaite s’atteler rapidement.