Le musée Nissim de Camondo (merc 23 janv)

Mercredi 23 janvier 2019 , à Paris

En 1913, le banquier Moïse de Camondo s’installe dans ses meubles, un ensemble exceptionnel d’objets d’art du XVIIIe siècle. En confiant à l’architecte Sergent la construction d’un hôtel particulier inspiré du Petit Trianon en bordure du parc Monceau, il vient d’offrir à sa collection un cadre digne d’elle. Quatre ans plus tard, son fils Nissim est tué dans un combat aérien. L’hôtel familial, devenu musée en 1936, perpétue sa mémoire.

Au fil des salons de réception et des appartements privés, la visite de l’hôtel offre un passionnant panorama de l’art du meuble français dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. La maîtrise technique, le raffinement et la recherche de confort caractérisent alors la production des ébénistes et menuisiers parisiens. Les plus grands noms, Œben, Riesner, Carlin, Sené, Leleu ou encore Jacob sont ici représentés.

Depuis une dizaine d’années, l’ouverture au public des espaces privés et de service — notamment les salles de bain et l’opulente cuisine — complète notre vision de l’hôtel. A l’aube du XXe siècle, efficacité et discrétion du service, hygiène, confort moderne et innovations techniques font aussi partie du quotidien de Moïse de Camondo.

Rendez-vous dans la cour du musée, 63 rue de Monceau  Paris 8 ème , à 14h15.

Nota : un restaurant-salon de thé est à votre disposition avant et après la visite, si vous le souhaitez.

Prix : 22 €. 20 personnes max. Renseignements et inscription au pavillon des Vitriers (tél 01 64 23 58 46). L’inscription ne sera définitive qu’à la réception du règlement.

Copyright de la photographie : Wikimedia Commons – Thomon