Grez sur Loing et Louise de Savoie

29 septembre 2015 Vendredi 18 Septembre 2015 . Découverte du village de Grez sur Loing avec Elisabeth Ferry, conférencière nationale : - La Mairie-musée et le prieuré - L'église où se trouve la pierre tombale de François de Quievy, précepteur du dauphin François, fils de François 1er. - Les ruines de la Tour de Ganne où mourut Louise de Savoie « Il est un village que l'on nomme Grez Près de Paris, lieu chargé de regrets Car là mourut Louise de Savoie »                                Vers mélancoliques de Marguerite de Navarre - Les ruelles fleuries et les jardins des anciennes pensions ayant accueilli les peintres de plein-air  au XIX ème siècle.
Continuer la lecture...

Etampes, apanage des favorites

26 juin 2015 MARDI 23 JUIN 2015. Une des résidences des rois de France au Moyen Âge,  Étampes conserve un patrimoine médiéval, civil et religieux, exceptionnel. Au XVIe siècle, le comté puis duché d’Étampes fut attribué notamment à trois favorites des rois de France, Anne de Pisseleu, Diane de Poitiers et Gabrielle d’Estrées : au XIXe siècle, on associa leur nom à quelques-uns des plus beaux bâtiments Renaissance de la ville. Après une visite rapide du patrimoine médiéval, nous avons découvert la peinture murale du palais du Séjour (actuellement Palais de Justice). Datant du XIVe siècle, elle pourrait représenter le roi de France Louis VIII désignant son fils comme successeur. Puis, en marchant dans les rues d’Étampes, l’architecture de la Renaissance nous a été présentée : cour…
Continuer la lecture...

Visites du boudoir Turc

19 juin 2015 Mercredi 27 mai 2015 , mercredi 3 juin , lundi 8 juin , jeudi 25 juin . . Chaque souverain a marqué de son empreinte le château de Fontainebleau. Marie-Antoinette y fait réaliser deux joyaux : le boudoir Turc et le boudoir d’argent. L’engouement pour les turqueries ne faiblit pas au XIXème siècle lorsque l’impératrice Joséphine s’installe dans ce refuge féminin. Elle commande un mobilier somptueux et atypique, mêlant l’acajou et les bronzes dorés à des étoffes lamées brodées et frangées d’or. Les travaux de restauration ont porté sur ses décors peints, témoins du goût et du raffinement exotique mais aussi sur son mobilier précieux aux étoffes tissées d’or. Particulièrement fragile, le boudoir Turc est à présent intégré à un…
Continuer la lecture...

Appartement du Pape et exposition “Pie VII face à Napoléon Ier”

L’ exposition "Pie VII face à Napoléon Ier" s'est tenue du 28 mars au 29 juin, dans la salle de la Belle Cheminée ; parallèlement l’appartement du Pape a été remeublé afin d’évoquer l’état où il était lors des 2 séjours de Pie VII. Le palais impérial de Fontainebleau a accueilli par deux fois le pape Pie VII, comme hôte sur le chemin du sacre en 1804, puis comme prisonnier entre 1812 et 1814. Fontainebleau est à cet égard l’un des lieux qui incarne le mieux les relations diplomatiques tumultueuses entre Rome et Paris, dont l’une des expressions est la « guerre d’image » que se livrent les deux puissances, de 1796 à 1814. Pie VII face à Napoléon : visite guidée…
Continuer la lecture...

Pierrefonds et Villers-Cotterêts

5 juin 2015 La journée du 3 juin 2015 a été consacrée à l'architecture historique et  à la littérature. Le matin histoire et architecture au château de Pierrefonds Le château de Pierrefonds démantelé au XVIIème siècle a été "réinventé" par Viollet-le-Duc. Le décor d'ensemble intérieur et extérieur, selon l'interprétation qu'il a faite du Moyen Age et de la Renaissance, est spectaculaire et incontournable, comme l'a prouvé la récente exposition "Viollet-Le-Duc" à la Cité de l'architecture et du patrimoine au Trocadéro. Remarquable par la perfection des décors des appartements impériaux ,le château accueille aussi une exposition sur les restaurations menées par Viollet-Le-Duc . L'après midi : histoire et littérature à Villers-Cotterêts Le château François 1er,   édifié  entre 1532 et 1540,est un magnifique témoin de…
Continuer la lecture...

Musée Baccarat. 11 mai 2015

13 mai 2015 Installée dans l’hôtel particulier de la vicomtesse de Noailles (11 place des Etats Unis, Paris XVI ème), la galerie-musée consacrée à cette marque internationale de luxe de cristallerie, retrace, de ses origines à l’époque contemporaine, l’évolution technique et stylistique de ses créations.
Continuer la lecture...

Ornans, Salins les Bains et Arc-et-Senans.

24 avril 2015 Mercredi 22 et jeudi 23 avril 2015. Notre voyage de deux jours nous a emmenés à Ornans puis à Salins les Bains. Après une nuit à Arc-et-Senans, visite de la saline royale avant le retour à Fontainebleau. Ornans, petite capitale de la vallée de la Loue, est la patrie de Gustave Courbet, maître de l'Ecole réaliste. Il y reviendra chaque année, y puisant la plupart de ses sujets. Visite du musée. A Salins les Bains nous avons découvert la Grande saline, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, en extension de la Saline royale d'Arc-et-Senans. Cette Saline royale, ville idéale du XVIIIème siècle, place son architecte Claude-Nicolas Ledoux parmi les précurseurs de l'architecture moderne. Sur le parcours : la maison…
Continuer la lecture...

Une journée en Bourgogne – 9 avril 2015

10 avril 2015 "Bussy n'est pas une grande maison...mais les dedans sont d'une beauté singulière et qu'on ne voit point ailleurs" (5 mai 1686). C'est ainsi que le comte Roger de Bussy-Rabutin, cousin de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, fait les honneurs de son château. Il n'a pas tort: la décoration intérieure est en effet exceptionnelle, avec ses quelques 300 portraits des Rois de France "depuis Hugues Capet", des Hommes Illustres, des 65 hommes de guerre et des 25 Grandes Dames de la cour, collectionnés par ce courtisan du Roi-Soleil, exilé pour cause d'impertinence... Voici successivement : Bussy-Rabutin, Alesia, Epoisses, La Ferté Loupière. [gallery columns="4" ids="7508,7509,7510,7512,7513,7514,7515,7516"]
Continuer la lecture...

La jeunesse de Napoléon III

15 mars 2015 Samedi 15 mars 2015 à l'hôtel de l'Aigle Noir. Bernard Bouleau , auteur de trois ouvrages consacrés à Napoléon III, a évoqué dans sa conférence les 28 premières années de Louis Napoléon Bonaparte, troisième fils d’Hortense et de Louis Bonaparte, roi de Hollande et frère de Napoléon I. Il nous a parlé des longues années d’exil passées en Suisse, Italie et Allemagne : -années d’études en Allemagne  et en Suisse dans la résidence achetée par sa mère à Arenenberg -séjours en Italie à Rome en compagnie de son frère aîné. Il y fera ses premières armes de révolutionnaire au service de l’Italie républicaine à partir de 1831 La mort de l’Aiglon en 1832 fera de lui le prétendant officiel à la…
Continuer la lecture...

L’hôtel de Beauharnais, 2 mars 2015

2 mars 2015 Construit en 1713 pour Germain Boffrand,  rapidement vendu à Jean-Baptiste Colbert de Torcy, neveu du ministre de Louis XIV, il fut occupé par le duc de Villeroy. Eugène de Beauharnais, fils de l’épouse du Premier consul, en fit l’acquisition en 1803, pour 200 000 francs. De 1803 à 1805, Joséphine et sa fille Hortense présidèrent au luxueux aménagement de l’hôtel, dans le style nouveau du Consulat et du début de l’Empire. Le prince Eugène, devenu vice-roi d’Italie en 1805, n’y fit que de brefs séjours. Napoléon, furieux du coût exorbitant des travaux de rénovation de l’hôtel, qui auraient couté un million de francs, en retira l’usage à Eugène, dès février 1806. L’hôtel devint une résidence officielle de la Couronne, réservée aux…
Continuer la lecture...