La galerie de Diane (01/03/2017)

19 avril 2017   La galerie de Diane est la plus longue pièce du château. Cette galerie dorée, autrefois appelée « galerie de la reine » (elle reliait les appartements de la reine et le cabinet de la volière), longue de 80 m et large d'environ 10 m, a été décorée une première fois sous Henri IV de scènes illustrant le mythe de Diane, celui d'Apollon, et les victoires du roi, par Ambroise Dubois et Jean de Hoey. Nous avons connaissance de ce décor grâce aux aquarelles de Percier. Pendant la Révolution la galerie de Diane devient une prison dans laquelle furent incarcérés, entre autres, des religieux Trinitaires. Abîmée au XIXe siècle, elle fut restaurée d'abord sous Napoléon Ier par l'architecte Maximilien Hurtaut qui supprima les décors du XVIIe siècle,…
Continuer la lecture...

Au cours de la restauration d’un tableau du salon des oiseaux (20/02/2017)

Dans les petits appartements, donnant sur le jardin de Diane, Eugénie transforma le dernier bureau de l’Empereur, en 1862. Les boiseries reçurent des toiles de Frans Snyders et Jan Fyt et d’autres peintres anonymes représentant dans des formats divers (grands et petits tableaux, dessus de porte) des oiseaux. Oiseaux de proie s’abattant sur des canards sauvages dans un marais (Fyt) Concert d’oiseaux (Snyders) Pigeons… perroquets… canards… Oriane Beaufils, conservatrice, passionnée par les tableaux du salon des oiseaux, nous a  proposé une visite en 3 temps : - Présentation générale du salon des Oiseaux dans les petits appartements et en particulier d’un des tableaux qui partira en restauration en janvier 2017. - Visite à Paris pour rencontrer le restaurateur durant le travail…
Continuer la lecture...

Le salon des Oiseaux (1ère visite : 19/12/2016)

20 décembre 2016 Dans les petits appartements, donnant sur le jardin de Diane, Eugénie transforma le dernier bureau de l’Empereur, en 1862. Les boiseries reçurent des toiles de Frans Snyders et Jan Fyt et d’autres peintres anonymes représentant dans des formats divers (grands et petits tableaux, dessus de porte) des oiseaux. Oiseaux de proie s’abattant sur des canards sauvages dans un marais (Fyt) Concert d’oiseaux (Snyders) Pigeons… perroquets… canards…  Oriane Beaufils, nouvelle conservatrice, passionnée par les tableaux du salon des oiseaux, propose une visite en 3 temps : Présentation générale du salon des Oiseaux dans les petits appartements et en particulier d’un des tableaux qui partira en restauration en janvier 2017. Lundi 19 décembre 2016  Visite à Paris pour rencontrer le restaurateur durant le travail…
Continuer la lecture...

Les séjours de Marie Antoinette à Fontainebleau (02/12/2016)

6 décembre 2016 Vendredi 2/12/2016, conférence de Patrick Daguenet, historien de Fontainebleau. Marie-Antoinette séjourne, de façon irrégulière, environ quatre cent quarante jours à Fontainebleau de 1770 à 1786. Si la présence de la dernière reine de l’Ancien Régime n’est associée à aucun grand événement historique, c’est avant tout dans l’image, la représentation que la souveraine donne d’elle-même que réside l’intérêt de ces séjours. Les relations, parfois tendues, avec la famille royale et la Cour, détestables avec la favorite, la comtesse Du Barry, les agissements du couple qu’elle forme avec Louis Auguste, Dauphin de France, la bienveillance affichée du roi Louis XV, le choix des spectacles au théâtre de Cour, les travaux et les embellissements qu’elle fait faire au château, tout cela est épié,…
Continuer la lecture...

La seconde Ecole de Fontainebleau (24/11/2016)

Jeudi 24 novembre 2016. Guidée par Pascale Nys, conférencière, cette visite a été dédiée aux ensembles décoratifs religieux et civils de la seconde école de Fontainebleau créés sous le règne d’Henri IV. En empruntant le chemin des grands appartements et celui de la galerie de peintures du palais de Fontainebleau, nous sommes allés à la rencontre de l’esthétique maniériste de célèbres peintres européens, eux-mêmes pétris des modèles du premier maniérisme italien, mais annonçant certaines tendances du classicisme français du XVIIème siècle.
Continuer la lecture...

Le Panthéon et le Val de Grâce (16/11/2016 et 15/03/2017)

Vincent DELAVEAU a été notre conférencier tout au long de cette journée. Le matin, le Panthéon : Conçu sous Louis XV pour être une nouvelle église Sainte Geneviève, le Panthéon, chef  d’œuvre de l’architecture des Lumières, a l’ambition d’associer  les principes  de l’architecture gothique et de l’harmonie classique  gréco-romaine. Ses dimensions et ses audaces architecturales sont impressionnantes. L’Assemblée Constituante décida de transformer l’église en nécropole des « grands hommes ». Ensuite son affectation en tant qu’édifice religieux ou républicain fut variable selon les régimes politiques. En  1885,  il redevint le lieu de repos des gens célèbres honorés par  la République. La  décoration intérieure reflète les tendances de l’art officiel selon les différentes périodes de l’histoire de France traversées depuis son édification.   L’après midi, le…
Continuer la lecture...

Les réserves du château de Fontainebleau (14/10 et 10/11/2016)

11 novembre 2016 Vous avez rêvé depuis des années de connaître un peu l’envers du décor. Vous avez vu dans les différentes salles du château des meubles et objets magnifiques, les expositions vous ont permis d’en découvrir d’autres provenant des réserves. Mais que recèlent donc les réserves ? Jehanne Lazaj, conservateur du patrimoine, est chargée de les classer, répertorier, conserver dans les meilleures conditions. Les dernières réserves installées concernent les arts graphiques et les porcelaines. Elle a accepté à titre tout à fait exceptionnel de nous les faire découvrir lors d’une visite-conférence.  
Continuer la lecture...

Le remeublement de 1804 au château de Fontainebleau

5 novembre 2016 Vendredi 4 novembre 2016, puis mercredi 11 janvier 2017, Jean VITTET, conservateur en chef au château de Fontainebleau, spécialiste des meubles, commissaire de la nouvelle exposition « Dans les rêves de Napoléon, Fontainebleau en 1804 »  a guidé notre visite. En 1804, Napoléon 1er obtient que le pape vienne pour le Sacre. Il décide que Pie VII sera accueilli à Fontainebleau avant de se rendre à Paris. Mais le château a été vidé lors de la Révolution.  Il faut vite le remeubler : acheter des commodes, lits, chaises, porcelaines… à la dernière mode ou d’occasion, confisquer le bel ameublement du général Moreau… Le bulletin N° 30 détaille, sous la plume de Jean Vittet, tous les détails de cette opération rondement menée. Nous avons admiré…
Continuer la lecture...

Spectaculaire second Empire (05/10/2016)

11 octobre 2016 Visite guidée de l’exposition au Musée d'Orsay en compagnie de notre conférencière, Sylvaine JOY. Régime décrié en son temps et honni après sa chute, le Second Empire fut longtemps marqué du sceau décadent et superficiel de la "fête impériale". Sur fond de bouleversements sociaux, cette époque de prospérité fut un temps de fastes et d'euphorie économique, d'ostentation et de célébrations multiples qu'il convient de réexaminer. C'est également une période de crise morale et esthétique, écartelée entre les cadres culturels anciens et les nouveaux usages, entre l'hypertrophie des décors et la quête du vrai, autant d'oppositions qui déterminent pour une large part la création française des années 1850 et 1860. Le musée d'Orsay se penche sur le Second Empire vécu par…
Continuer la lecture...

Le musée Napoléon Ier au château de Fontainebleau

2 octobre 2016 Conférence de Christophe Beyeler, vendredi 30 septembre 2016 à l’Aigle Noir « La geste napoléonienne a, dans son sillage, entraîné les soldats et embrigadé les artistes.  Aux coups de sabre des militaires répondent le burin des graveurs, le ciseau des sculpteurs et le pinceau des peintres. Fondateur d’un ordre nouveau qu’il espérait durable, Napoléon a mobilisé les énergies par le verbe de ses bulletins et fasciné les esprits par la force des images créées pour sa personne. Napoléon était pleinement conscient de cette nécessité d’imposer son image par les arts. Héros sur le champ de bataille, chef d’État fondateur d’institutions nouvelles, restaurateur de la prospérité matérielle du pays, pacificateur des esprits par la paix civile et le Concordat, conquérant chéri de…
Continuer la lecture...