En Bourgogne : Cormatin, Tournus, Dijon

Initialement programmée les mercredi 6 et jeudi 7 mai 2020, cette activité doit être repoussée , la nouvelle date reste à déterminer.

Notre périple associera la Renaissance (le château de Cormatin, les sculptures renaissance du musée des Beaux-Arts, la façade de l’église Saint Michel …) à des œuvres de l’Ecole de Barbizon et aux chefs d’œuvre que nous croiserons en chemin (Eglise Saint Philibert de Tournus, le vieux Dijon, et quelques églises de la ville « aux cent clochers »
.

.

.

.

Château de Cormatin offre un ensemble de décors du XVIIème siècle, conçu par Jacques II Androuet du Cerceau, édifié de 1606 à 1625, il rend hommage à Louis XIII et a été minutieusement restauré depuis une quarantaine d’années. Nous verrons un escalier monumental à cage unique dont les volées tournent autour d’un vide central, nous traverserons la bibliothèque-salon, admirerons le plafond de la chambre de la Marquise, rentrerons dans les appartements du Marquis et, finalement prendrons l’air dans les jardins plantés en 1992.
.
.

.

Abbatiale Saint Philibert de Tournus. Comment traverser Tournus sans visiter l’abbatiale ? Fuyant les Normands, ce sont les moines de Noirmoutier qui amenèrent, d’abbaye en abbaye, les reliques de Saint Philibert à Tournus. D’une longueur totale de 78 m, construite au XIème, remaniée au XIIème, l’abbatiale montre les caractères du premier art roman : décors d’arcatures lombardes, de dents d’engrenage et de dents de scie. Les voûtes perpendiculaires à l’axe de la nef et se contrebutant les unes les autres offrent un très bon éclairement intérieur. Une vaste crypte reprend le plan du sanctuaire.
.
.

.

Visite du Musée des Beaux-Arts (salles historiques).. Depuis sa réouverture en mai 2019, les 50 salles du musée, métamorphosées, présentent des œuvres allant de l’Antiquité à l’art contemporain. Nous nous attarderons sur l’architecture du bâtiment, la salle des tombeaux des ducs de Bourgogne (41 pleurants veillent sur le tombeau de Philippe le Hardi), les retables sauvés de la démolition de la Chartreuse de Champmol (leur richesse, leur précision, leur conservation en font de véritables chefs d’œuvre) … et les tableaux de l’Ecole de Barbizon. 

.

.

                                             

Dijon médiéval. Le quartier que nous parcourrons a conservé un cachet remarquable. Déambulant dans les rues souvent piétonnes qui ont marqué la vie quotidienne au Moyen Age, nous passerons devant des hôtels de pierre et des maisons à pans de bois des 15e et 16e siècles. L’église Notre Dame, exemple d’architecture gothique en Bourgogne, nous montrera ses gargouilles, son Jacquemart, la lanterne à la croisée du transept etc.  Notre visite du patrimoine religieux se poursuivra par la cathédrale St Bénigne, de pur style gothique bourguignon, construite sur une crypte romane. Enfin, la façade renaissance de Saint Michel, majestueuse, a été construite sur un ensemble de style gothique flamboyant, le tout consacré en 1529.

Et nous reprendrons le chemin de Fontainebleau.
.


Mercredi 6 : départ de Fontainebleau (gare routière à 7h00, Lorraine 7h05, Etape 7h10, château à 7h15) et arrivée à Tournus / Déjeuner à Tournus / visite du château de Cormatin / visite de St Philibert à Tournus / diner et nuit à Dijon
Jeudi 7 : le musée des Beaux-Arts /Déjeuner dans la vieille ville / promenade dans la vieille ville et ses monuments.

Prix total 350 € pour un solo (chambre individuelle) et 650 € pour un couple ou deux personnes regroupées (deux lits jumeaux).

Pré-inscription avec paiement d’un acompte : 150 € par personne. Règlement du solde avant le …

Inscription  et règlement au pavillon (tél : 01 64 23 58 46).

Photographies : Cormatin (ACF) – Saint Philibert (Wikimedia Commons –Dougsim) – Musée des Beaux Arts (Wikimedia Commons – Arnaud 25) – Façade St Michel (Wikimedia Commons-Christophe Finot)